Workshop UNITAR

 

Par Selin Varli, Ekaterina Mokina, Charline Pasche et Mergim Bajrami

Ce mois d’août, plusieurs membres de la Swiss Diplomacy Student Association ont eu l’occasion de participer aux programmes d’immersion dans le monde onusien proposés par UNITAR (l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche). Retour sur cette belle opportunité de plonger au sein du monde onusien qu’ont eu les membres de la délégation SDSA – Selin Varli, Ekaterina Mokina, Mergim Bajrami et Charline Pasche. 

 

L’Organisation des Nations Unies (ONU), créée il y a 76 ans et comptant à ce jour 193 États membres, incarne le multilatéralisme par excellence. En effet, sous l’égide de l’ONU, les États sont amenés à négocier et à coopérer, afin de maintenir la paix et la sécurité dans le monde ainsi que de promouvoir le développement.

 

Aujourd’hui, alors que le monde fait face à la pandémie du COVID-19 ainsi qu’à divers bouleversements politiques et économiques, qui ne font qu’exacerber les vulnérabilités, la consolidation de la collaboration internationale dans un agenda commun est plus que jamais une nécessité.

 

Grâce au programme d’immersion à l’ONU, organisé par UNITAR (United Nations Institute for Training and Research), les participants venus des quatre coins du monde se voient offrir, l’espace de quelques semaines, l’opportunité d’expérimenter le multilatéralisme.

 

En effet, dans un cadre international et multiculturel, ainsi qu’à travers des conférences et des workshops, les participants sont invités à prendre part à des discussions réflexives communes, à travailler en équipe et à négocier.

De ces échanges tant formels qu’informels, les participants ressortent non seulement enrichis d’expériences incroyables, de connaissances et d’amitiés nouvelles, mais ils prennent également davantage conscience de la nécessité du respect de la diversité, de l’importance de la diplomatie et de la coopération pour la pérennité de la stabilité mondiale avec pour objectif un monde meilleur.

 

Descriptif et but du programme

 

Vous souhaitez intégrer une agence de l’Organisation des Nations Unies mais ne savez pas comment vous y prendre ? Le programme d’immersion proposée par UNITAR est ce qu’il vous faut.

UNITAR, l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche, propose des programmes d’immersion à Genève en juillet et août, auxquels plusieurs membres de la SDSA ont eu la chance de participer cet été. Différentes sessions d’immersion sont organisées, d’une semaine sur le terrain ou de deux semaines en ligne, toutes aboutissent à un certificat.

 

Cette formation permet d’acquérir une première expérience des Nations Unies à travers diverses activités : conférences d’experts, ateliers de formation, conférences multilatérales, visites guidées privées et sessions de développement de carrière.

 

L’objectif de cette formation est d’équiper les participants afin de leur permettre de viser une carrière dans une agence des Nations Unies ou dans un environnement international et d’y accéder avec le plus d’aisance possible. Les ateliers proposés permettent de développer des connaissances et des compétences sur les affaires internationales, la diplomatie, les Nations Unies, les négociations ou encore le leadership.

 

En offrant aux participants des contacts directs avec le personnel de l’ONU et ses institutions (ONUG, HCR, OMS, OMC, CICR), cette formation permet de se créer un réseau et d’avoir un aperçu concret des futures étapes pour faire carrière au sein des Nations Unies.

 

Ce programme est ouvert à toute personne intéressée par l’ONU, qu’elle provienne du secteur public ou privé, d’ONGs, de groupes de réflexion et du milieu universitaire. Le nombre de participants est cependant limité entre 20 et 30 personnes, selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Si cette formation vous tente, inscrivez-vous sans attendre !

 

L’organisation de la formation 

 

Le programme en ligne d’immersion dans les Nations Unis est une formation proposée par UNITAR comme une alternative à une immersion en présentiel. La structure du programme est un mix de lectures individuelles sur Moodle (une plateforme pédagogique), de visites virtuelles des bâtiments des Nations Unies, de webinaires d’une heure et demie et de workshops de 3 heures ainsi que des discussions écrites et des examens.

 

Chaque jour se focalise sur une nouvelle thématique : les matins sont consacrés à des lectures obligatoires et l’après midi les participants font des discussions en live en forme de deux webinaires sur une extension des lectures obligatoires ou un workshop. Pour chaque chapitre, il  y a aussi une discussion écrite sur le programme Moodle, où chaque participant doit élaborer ses opinions ou expériences sur une question proposée par les intervenants. Pour recevoir un certificat de la complétion du programme, il est nécessaire de passer trois examens de type QCM avec une moyenne supérieure à 80 %, dont les thèmes sont discutées en cours.

 

Selon UNITAR, la charge de travail est entre 40 et 45 heures par semaine, l’investissement personnel est important. Chaque intervention live est enregistré et diffusée sur la plateforme Moodle, il n’est pas obligatoire d’être présent et permet à chaque participant de regarder les cours selon ses propres disponibilités.

 

Conseils et carrières

 

Le programme d’immersion d’UNITAR permet d’acquérir des connaissances essentielles en diplomatie et sur le monde onusien, mais il peut être également un tremplin pour qui souhaite travailler dans les relations internationales. À travers les différents workshops et visites brillamment sélectionnés par UNITAR, les participants peuvent entrer en contact avec des membres et experts de l’ONU, et ainsi développer leurs réseaux.

 

Outre le privilège de pouvoir tisser des relations avec le personnel, le programme UNITAR comprend des workshops spécialement dédiés au développement de carrière. Le groupe duquel faisait partie la délégation de la SDSA a eu le plaisir d’entendre M. Julian Caletti, qui a été leur guide tout du long de la semaine, leur parler de son expérience personnelle concernant son entrée à l’ONU. Il a fait part aux participants des difficultés auxquelles il a dû faire face et les « erreurs » qu’il faut éviter. M. Caletti nous a ensuite éclairci sur la structure hiérarchique de l’ONU qui nous était inconnu et sur les différents chemins de carrières possibles.

 

Le dernier jour du programme est amplement dédié aux futures carrières. Les participants, dont la délégation SDSA, ont bénéficié d’un après-midi entier avec Mme. Marie-José Astre-Demoulin, experte en leadership et en développement de carrière. Forte de plus de quinze ans d’expérience dans le domaine, elle leur a délivré de précieux conseils pour réussir au mieux son entrée dans le monde des relations internationales. Elle leur a appris à reconnaître leurs compétences et à les mettre en avant de la bonne façon lors d’entretiens simulés. Enfin, le programme s’est terminé sur une période de réflexion au cours de laquelle les participants ont eu une nouvelle fois l’occasion de poser leurs questions concernant les carrières onusiennes, mais également pour celles hors du cadre de l’ONU.

 

Témoignages de participants

 

« Le Programme d’immersion des Nations Unies a été une expérience incroyable et extrêmement inspirante. Mon principal point à retenir est à la fois les limites et les possibilités du multilatérisme. Il faut beaucoup de patience – mais nous devons considérer l’alternative. Et si les dirigeants mondiaux ne se parlaient pas… ? La citation de mon compatriote Dag Hammarskjöld m’a vraiment marqué : « L’ONU n’a pas été créée pour emmener l’humanité au paradis, mais pour sauver l’humanité de l’enfer. »

Charlotta Törneling

 

« Le Programme d’immersion des Nations Unies a été une expérience très enrichissante et stimulante, non seulement pour créer un réseau de jeunes professionnels passionnés par les relations internationales et diplomatiques, mais aussi pour découvrir le fonctionnement interne de l’organisation internationale qui promeut le multilatéralisme par excellence, les Nations Unies. Les ateliers de négociation et de compétences diplomatiques et les conférences inclus dans le programme sont des outils clés pour bien comprendre à quel point l’existence des Nations Unies est nécessaire pour parvenir à un développement durable inclusif à l’échelle mondiale. »

Tania G. Veiga

 

« Participer au Programme d’immersion de l’ONU m’a permis de renforcer ma perception de l’importance des dialogues et du travail de coopération multilatérale. L’ajustement des intérêts des États et une communication efficace sont toujours un défi, mais j’ai pu constater que l’ONU travaillait assidûment pour développer une harmonie entre les États, et cela nourrit mon espoir de vivre dans un monde meilleur. »

Jacqueline Abu Da Silva

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *