Par Félix Portier

 

Cela faisait cent ans que l’on attendait ce moment! En effet, il est difficilement concevable que depuis la création de la Genève Internationale, la vénérable institution qu’est l’Université de Genève, quintuple centenaire, ne comptait en son sein aucune association étudiante dédiée à l’univers de la diplomatie.

 

Comme vous le savez peut-être, 2019 a marqué la célébration de cent ans de multilatéralisme à Genève, avec le centenaire de la fondation de la Société des Nations. Or, cette même année 2019 est aussi celle de la fondation de la Swiss Diplomacy Students Association, première association étudiante de l’UNIGE spécialisée dans la diplomatie. Enfin cette anomalie corrigée!

 

Les fondateurs se sont donnés la mission de « démocratiser » le monde des relations internationales, souvent perçu par les étudiants – à tort ou à raison – comme un monde élitiste. Cette vocation de servir de pont entre la Genève internationale et la Genève étudiante a été mise en pratique par l’organisation de conférences, workshops, visites culturelles, ainsi que la création d’un canal d’information journalistique, entre autres.

 

Parmi les grands moments de notre jeune association figurent la conférence donnée en septembre par l’éminent diplomate suisse Jacques de Watteville, ancien Secrétaire d’Etat et Ambassadeur de la Confédération en Chine, Corée du Nord, Mongolie et auprès de l’UE à Bruxelles, ou encore l’atelier animé par Emmanuel Bichet, vice-directeur de la Direction des affaires européennes au Département Fédéral des Affaires Étrangères.

 

Le coronavirus est arrivé entre temps, provoquant une crise inédite (du jamais vu depuis la seconde guerre mondiale!), et comme tout le monde, nous avons dû nous résigner momentanément au ralenti. Mais il ne faut pas oublier que c’est dans les moments de grandes perturbations planétaires que l’art de la diplomatie prend tout son sens. Il va de soi que la diplomatie jouera un grand rôle aux lendemains de cette période difficile. Et nous serons là, contribuant à notre échelle, à établir le lien avec le monde estudiantin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *